Tous les jours nous sommes confrontés à l’écrit, l’e.mail prend une place de plus en plus prégnante dans nos rapports sociétaux et comme c’est mercredi, comme tous les mercredis depuis un mois sur ce blog, c’est révision et voici quelques règles bien utiles à comprendre et à restituer !

Un article du site Le Journal du Net.

Comment faire quand on a une mauvaise mémoire visuelle ?

Nous n’avons pas tous les mêmes capacités de mémorisation. Pour certaines personnes, il est d’autant plus difficile de retenir de nouveaux mots que, de ce point de vue, leurs facultés sont limitées. Voici des moyens mnémotechniques pour retenir l’orthographe des mots. Dans le mot « boîte aux lettres », on met un seul « t » à boîte car il y a une fente dans la boîte et deux « t » à lettres car il y a une personne qui poste et une personne qui reçoit. Il est utile de retenir la minorité pour retenir le plus grand nombre. Seuls île, îlots et les mots de la même famille ne doublent pas. En connaissant l’orthographe de ces deux mots, vous connaissez celle d’une cinquantaine d’autres.

Comment éviter les fautes d’inattention ?

La majorité des fautes d’orthographe en entreprise sont moins le fruit d’une méconnaissance des règles élémentaires que d’un manque de rigueur. Il est essentiel de relire son texte phrase par phrase en commençant par la dernière pour ne pas être distrait par le sens du texte. Attention notamment aux phrases qui chevauchent deux pages entre lesquelles vous pouvez perdre le fil. Il faut aussi se méfier des correcteurs d’orthographe qui ne repèrent pas toutes les erreurs. Il est conseillé d’inscrire dans un répertoire toutes les tournures que l’ordinateur ne signale pas de manière à y porter une attention particulière. Les noter est en effet le meilleur moyen de les retenir et de faire en sorte qu’elles ne se reproduisent plus.

Comment accorder les mots originaires du latin ?

Une source d’erreur est l’accord du pluriel des mots latins. Pour certains pluriels, on avait pris l’habitude de respecter l’orthographe latine mais cela se perd. Ainsi l’Académie française considère désormais que le pluriel de « maximum » est « maximums » et non pas « maxima » comme l’orthographe latine le laissait présager. Attention aux accents aussi, les latins ne les connaissaient pas dans leur forme actuelle ce qui signifie que les « a » de « a contrario », « a posteriori » ou « a priori » ne prennent pas d’accent. Enfin pensez à bien mémoriser des formules de plus en plus utilisées dans le milieu professionnel. Outre le classique « curriculum vitae », vous devez connaître le « nota bene », le « in fine » (à la fin) ou le « stricto sensu » (au sens strict du terme).

Crédit photos © Photomontage JDN / Herreneck / Fotolia

Vous pouvez réviser vos classiques sur notre site Facebook, vous pouvez répondre tous les jours à des questions sur l’orthographe et la grammaire et gagner ainsi une évaluation, en fin de semaine, sous forme d’un QCM de 150 questions qui vous permettra de vous évaluer, de connaître ainsi votre niveau.