prune

Redondances, pléonasmes et tautologies nous guettent. Mais surtout, ne le répétez pas !

La règle :

Nous employons couramment nombre de pléonasmes : « Je l’ai vu de mes yeux, entendu de mes oreilles » ; « Elle est descendue en bas »…

Or, il ne sert à rien d’ajouter une répétition à ce qui vient d’être énoncé. Les informations redondantes, en alourdissant la phrase, nuisent à la communication. Pire, cette abondance excessive et non justifiée de mots, tout en frôlant le ridicule, finit par dénaturer et appauvrir notre chère langue française !

L’astuce :

Un peu de réflexion ne nuit pas. Posez-vous la question : tous les mots de l’expression ou de la phrase apportent-ils une information propre ? Si ce n’est pas le cas, supprimez le mot redondant ou remplacez-le par une information complémentaire.

Ex. : la panacée universelle ; le jeune  adolescent ; des réseaux divers et variés ; un tonneau immergé sous l’eau.

Cécile Vrignon, pour Orthogramm 

Pour vous exercer cette semaine sur cette règle, retrouvez-nous chaque jour sur notre page Facebook.

Pour aller plus loin, testez-vous gratuitement sur notre site Internet.